Un premier Sage a dit:

*Celui qui parle ne sait pas, celui qui sait ne parle pas.*

Un deuxième Sage a dit:

*Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi.*

Un troisième Sage a dit:

*Il est difficile de vivre avec les humains parce qu'il est difficile de se taire.*

Se taire.

Ne pas troubler le Silence avec un babil mondain stérile.

Les mots ne portent rien d'essentiel.

La vérité vient du Silence, pas des mots.

Si tu parles, assène, ne discute pas.

Rien ne peut être prouvé.

Personne ne veut être con-vaincu.

La raison est impuissante face à l'opinion.

La raison est impuissante face à l'ignorance.

Méprise la bêtise.

Le Silence effraie les hommes.

Ils ont besoin de bruits et de paroles pour se faire croire qu'ils existent.

Le Silence les renvoie à leur néant.

Ils ont horreur de leur vide.

A toute question, une seule réponse silencieuse.

Un doigt pointé vers le Ciel: ce qui te dépasse.

Un doigt pointé vers la Terre: ce qui te porte.

Rien d'autre: tu n'es qu'une passerelle dans la verticalité.

Les hommes ne savent pas se taire.

Apprends-leur.

Ton Silence sera comme un miroir qui leur renverra leurs mots futiles.

Certains s'y mireront.

Certains en riront.

Certains s'encolèreront.

Bien peu comprendront.

Quelle paix qu'un monde sans bavardages, sans arguties, sans ratiocinations.

Quelle paix qu'un monde sans moteurs, sans cris, sans tonitruances.

Quand donc les hommes apprendront-ils les vertus du Silence?

Ils veulent *communiquer*, mais quoi donc? Leur vide.

«Parler» et «dire» ne s’équivalent pas. Dans parler il y l’intention d’enseigner ou de convaincre. Dans «dire» il y a seulement l’intention de semer au quatre vents comme le rossignol ou l’alouette chantent, juste pour le plaisir de chanter.

Inspiré de de Marc Halévy

 

Cela ferme le bloc de « La Clé de Soi » d’Oxfordien Emmanuel Aubert